Aide pour concrétiser vos histoires, vos coups de foudre, et plus généralement


Fullmetal Alchemist et la vraie alchimie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aladin-Channel-Fr Index du Forum -> Le Salon Général -> Le Café du Forum -> Le Coin des Geeks et Otakus
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Solunelle
Administratrice
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 497
Sexe: Féminin
Es-tu célibataire?: Non
Orientation sexuelle: hétéro
Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat

MessagePosté le: Ven 2 Jan 2009 - 19:20    Sujet du message: Fullmetal Alchemist et la vraie alchimie Répondre en citant

L’alchimie à l’attention de ceux qui s’y interrogent 
depuis l’apparition du manga Fullmetal Alchemist. 
 
 

Hikaru1705 et moi-même avons pondu un article répondant à vos questions, au sujet de l’alchimie, et qui démêle le vrai du faux dans le manga Fullmetal Alchemist.
 

 

Sommaire :
1)      But de l’alchimie
2)      Moyens pour atteindre ce but
3)      Ce qui est vrai ou faux dans le manga
 

 

1)      But de l’alchimie :
 

D’après l’idée reçue, l’alchimiste cherche à transmuter les métaux vils en or via la pierre philosophale, elle-même capable de donner de l’élixir de vie qui apporterait une grande longévité.
En vérité, l’alchimiste ne cherche pas vraiment à produire de l’or, ce n’est qu’un test montrant que la pierre philosophale est bonne. Cette pierre donne l’élixir de vie qui guérit presque toutes les maladies et rallonge un peu la vie. Là non plus, ce n’est pas le but premier de l’alchimiste, mais il s’en sert pour aider les autres.
Le véritable but est de bien évoluer spirituellement et d’atteindre l’Eveil. La réussite des phases du grand œuvre nous montre notre état d’avancement, mais on ne peut en être sûr à 100 pour 100 que lorsque les transmutations sont observables. L’Eveil, c’est le fait de supprimer le moi (l’ego), pour laisser toute la place au Soi (la conscience).
 

2)      Moyens pour atteindre ce but :
 

Pour vérifier qu’il évolue bien, l’alchimiste effectue le grand œuvre, c’est-à-dire la fabrication de la pierre philosophale. Deux voies sont possibles :
-          la voie humide, dite longue : elle est effectuée dans des récipients en verre, et elle n’utilise pas (ou peu) le feu vulgaire,
-          la voie sèche, dite courte : elle est effectuée dans un creuset, et nécessite des hautes températures, donc l’utilisation du feu vulgaire. A cette voie s’ajoute une variante : la voie brève. C’est une voie sèche raccourcie, mais elle est risquée, donc réservée aux personnes expérimentées.
Quelque soit la voie, il y a plusieurs matières pouvant servir de matière de départ, qu’on appelle « première matière ». Il y a en fait autant de voies alchimiques que de premières matières : les voies portent en général le nom de leur matière de départ, qui aboutira à la pierre philosophale.
Le grand œuvre est communément divisé en trois œuvres :
-          premier œuvre, l’œuvre au noir : la matière prend la couleur noire,
-          deuxième œuvre, l’œuvre au blanc : la matière prend la couleur blanche. Elle peut être liquide ou solide suivant les voies. Si elle est solide, il s’agit de la pierre au blanc, capable alors de transmuter les métaux en argent,
-          troisième œuvre, l’œuvre au rouge : la matière prend la couleur rouge. C’est la pierre au rouge, la pierre philosophale, capable de transmuter les métaux en or.
Il est bon de préciser qu’il y a des couleurs intermédiaires à observer, mises à part les trois couleurs susdites. Il est bon aussi de préciser que les transmutations se font par la poudre de projection, venant de la pierre transmutatoire.
En alchimie, il existe aussi ce qu’on appelle des particuliers : ce sont des manipulations alchimiques qui permettent de comprendre les lois de la nature et de l’alchimie ; ces manipulations ne font pas partie du grand œuvre ; certaines permettent des transmutations (à plus faible rendement qu’avec la poudre de projection), mais ce n’est pas forcément une preuve d’avancement spirituel. Les transmutations faites par la poudre de projection (poudre venant de la pierre philosophale) sont reproductibles contrairement à celles faites par les particuliers.
 

3)      Ce qui est vrai ou faux dans le manga :
 

a)   La loi de l’échange équivalent :
 

La loi de l’équivalence dont parle Lavoisier « rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme » est valable pour les réactions chimiques, c’est vrai, mais pas pour l’alchimie, car c’est une démarche spirituelle, qui se sert en effet de la matière ; mais cela ne se passe pas seulement dans le plan physique, les gains qu’on obtient sur la matière sont dus à l’interaction avec les plans subtils.
 

b)   Les cercles de transmutation :
 

Les cercles de transmutation n’existent pas. Ceux qu’on voit dans le manga nous évoquent les sceaux utilisés en magie. Mais l’alchimie n’a rien à voir avec la magie. L’ésotérisme a plusieurs branches : la magie en est une, l’alchimie en est une autre.
 

Dans Fullmetal Alchemist, l’alchimie montrée est plus surréaliste. Les transmutations réelles ne se font pas à l’aide d’un cercle comme il le montre. Ces cercles de transmutation rappellent plutôt la sorcellerie. Mais la sorcellerie n’est-elle pas un moyen de communiquer avec un autre monde (le monde des esprits) ? De ce point de vue, l’auteur nous montre bien l’intention de parler d’un autre monde au final. Un monde de punition pour les alchimistes qui enfreignent les règles, car ils y perdent leurs pouvoirs.
       
     c) La forme de la pierre philosophale :

           Si au final Alphonse devient la pierre philosophale, n’est-ce pas car il est le personnage le plus proche de l’éveil ? Il a perdu son corps ( que l’on peut considérer comme le moi dans FMA) pour ne vivre que comme un esprit restreint dans une armure. Il représente aussi l’image même de l’alchimiste. Il est le personnage qui se tourne le plus vers les autres sans rien demander en retour. Sa quête n’est pas de retrouver son corps mais rendre les membres perdus de son frère et rendre son entourage heureux.


            Sa quête devient plus proche de cette manière à la quête des vrais alchimistes qui ne recherchent pas un objet mais un niveau spirituel supérieur. Al symbolise donc cette pierre par sa bonté ; ses sacrifices et sa condition.
           Dans le film, son sacrifice est encore plus grand. Si il possède à nouveau un corps, après le sacrifice de son frère, il préfère de pas reprendre son identité. Il « devient son frère » en s’habillant comme lui et suivant le même chemin.
 

d) Le grand œuvre, la pierre philosophale, la quête de l’immortalité :
 

Le grand œuvre, c’est la fabrication de la pierre philosophale. Contrairement à ce qu’il est dit dans le manga, on ne sacrifie personne pour la fabriquer. Mais si on ne fait pas attention aux dangers des réactions chimiques, on risque la vie des gens se trouvant près du laboratoire lors d’une éventuelle explosion, ou d’une éventuelle émanation de gaz toxiques.
La pierre philosophale existe bien, en effet. Nous avons vu plus haut à quoi elle correspond.
L’élixir de vie ne rend pas immortel. Il guérit la plupart des maladies et rallonge un peu la vie (quelques décennies). La quête de l’immortalité n’est pas le but de l’alchimiste.
 

Les sacrifices humains, montrés dans l’anime, pour créer la pierre peuvent être une métaphore pour montrer à la fois les sacrifices dont fait actes l’alchimiste pour la créer mais aussi aux nombreuses personnes qui sont morts sans y parvenir.
 

     e) Evolution spirituelle :
 

L’évolution spirituelle a une grande importance dans FMA. La recherche de la pierre philosophale des frères Elric a une importance matérielle mais aussi spirituelle. De cette façon, les frères choisissent une voie ou s’aider l’un et l’autre, mais aussi les différents peuples qu’ils rencontrent, amis ou ennemis. Nous retrouvons ainsi la voie de l’alchimie qui consiste à aider les autres sans attendre de dû, ils évoluent ainsi de cette façon et grandissent.

            Les arts martiaux pratiqués, prenant en compte l’aspect spirituel ont une grande importance. Nous pouvons voir dans l’art martial une quête parallèle à l’éveil. Les moyens pour y parvenir y sont différents, mais les principes se rejoignent.
 

 

f) La transmutation humaine, les homonculus :

La transmutation humaine telle que relatée dans Fullmetal Alchemist n’existe pas. L’expression « transmutation humaine » évoque peut-être l’Eveil, mais ce n’est pas le cas dans le manga. Dans celui-ci, il s’agit d’une résurrection. Elle (la transmutation humaine) est la cause, lorsqu’elle est ratée, de l’apparition des homonculus.
Les homunculus, ou homoncules, ne sont pas très présents en alchimie. D’après la légende, les homoncules sont des êtres humains miniatures (pas plus grands qu’un pouce) fabriqués artificiellement par l’alchimie. En fait, ils ont été inventés de toute pièce par Paracelse (Philippe Théophraste Bombast de Hohenheim) pour faire croire n’importe quoi aux crédules.
 

                   g) La loi des couleurs :

            Même si les œuvres ne pas représentées directement dans l’anime, ils appariassent de façon détournée, à l’aide de leur couleur représentative. Si l’on regarde plus attentivement le noir, le blanc, le rouge, et l’or sont omniprésents à l’écran.


           Commençons par regarder Edward Elric (ou son frère dans le film). Ce qui nous apparait au départ est sa tenue noire. Cette tenue peut nous paraître au départ un moyen de montrer son deuil par rapport à sa mère, mais en regardant les lois alchimiques elle représente surtout le premier œuvre. C’est pour cette raison qu’elle est la première couche de vêtement.
            Le deuxième œuvre représenté par le blanc est toute aussi présent. Si l’on regarde de plus près, la couleur se superpose au noir (tout comme l’alchimie), on la retrouve sur les coutures et sur les gants.
            Le rouge du troisième œuvre est, comme tout le monde sans doute, présente dans la veste. Cette veste recouvre les autres œuvres, pardon vêtements^^. La couleur Or des yeux et cheveux d’ Edward représente donc leur réussite (réussite des 3 œuvres = or).
            A plus petite mesure et de façon moins symbolique, Scar possède cette symbolique. Peau sombre (œuvre au noir), cheveux blanc (œuvre au blanc). Si la couleur rouge a été choisie pour ses yeux, c’est pour montrer l’aveuglement de Scar dans sa quête de la pierre
 

C’est ici que nous terminons notre article, espérant que vous avez pris autant de plaisir à le lire que nous avons eu à l’écrire.
 

 
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Jan 2009 - 19:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aladin-Channel-Fr Index du Forum -> Le Salon Général -> Le Café du Forum -> Le Coin des Geeks et Otakus
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  





Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 - 2005 phpBB Group
Theme ACID v. 2.0.18 par HEDONISM
Traduction par : phpBB-fr.com

referencement
Actualités, Paranormal Actualité du référencement Dictionnaire Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web. suivi de referencement Referencement gratuit Classement de sites - Inscrivez le vôtre! Waaaouh.com - Annuaire de sites gratuits