Aide pour concrétiser vos histoires, vos coups de foudre, et plus généralement


Une vieille histoire
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aladin-Channel-Fr Index du Forum -> Racontez Vos Histoires -> Racontez Vos Histoires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nethasep
Apprenti du forum
Apprenti du forum

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 30
Sexe: Masculin
Es-tu célibataire?: Non
牛 Buffle

MessagePosté le: Jeu 15 Oct 2009 - 22:27    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

Bonsoir,

je voulais juste raconter ici une vieille histoire d'amour que j'ai vécue, quand j'étais au lycée. Ça remonte à loin maintenant, le temps est passé dessus, mais cette histoire a en quelque sorte façonné une bonne part de ma personnalité par la suite, et a guidé ma vie et ma personne durant de nombreuses années (et peut-être encore aujourd'hui, je ne sais pas).

J'étais au lycée donc. En première. J'avais 16 ans... je ne vous dirai pas à combien de temps ça remonte.
Disons que j'étais quelqu'un d'assez introverti à cette époque, du genre premier de la classe (j'avais des lunettes bien larges depuis la seconde, histoire de renforcer "physiquement" cette impression). Mais bon je le vivais plutôt bien, j'avais mes amis, je faisais du sport à un bon niveau, et je me consacrai à cette année pour atteindre ce qui était encore alors la terminal C. J'avais pas mal d'amis autour de moi qui avaient déjà une petite amie, moi ça me travaillait un peu, surtout qu'à cette rentrée, je venais de passer un été en compagnie d'une fille et la rupture circonstancielle, parce que c'était uniquement dans le cadre du camp de vacances où nous étions, avait été dure à soigner. Mais bon en ce mois de septembre, c'était du presque cicatrisé, et j'angoissais sans doute plus à l'idée d'entrée en première S, avec une bonne part de la classe renouvelée.
Les jours se succédaient, un rythme se mettait en place, je croisais des nouveaux et d'autres que je connaissais déjà... Et puis je la croisais, elle. En fait, sur le moment, je la croisais sans être étonné, puisque l'année précédente nous étions dans la même classe de seconde.
En seconde, nous nous parlions comme peuvent se parler de simples amis de classe, sans réelle affinité. J'étais même... assez moqueur à son égard à cause d'un léger zozotement dans sa voix (et oui j'étais aussi assez immature...).
Je me rappelle encore cette matinée où je la croisais pour la première fois depuis la rentrée. Elle était maintenant dans une autre classe, en série éco. Je marchais avec un très bon ami, elle était juste adossée contre un mur près d'une fenêtre. Nous nous échangeâmes un bonjour poli. Et voilà.

J'ai sans doute vécu un "coup de foudre à retardement".

Je rentrai chez moi. J'avais dû faire mes devoirs, manger, peut-être lire un peu ou regarder la télé. Et puis me coucher. Mais le lendemain matin, je n'avais qu'elle en tête.

Voilà pour le moment...
_________________
Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force ni son coeur


Dernière édition par nethasep le Sam 17 Oct 2009 - 17:27; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 15 Oct 2009 - 22:27    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
_Lum_
Modératrice
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 217
Sexe: Féminin
Localisation: IDF
Es-tu célibataire?: Non
Orientation sexuelle: Hétéro

MessagePosté le: Jeu 15 Oct 2009 - 23:03    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

La suite!! La suite!!!! Wink
_________________
Revenir en haut
hikaru1705
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2008
Messages: 1 558
Sexe: Masculin
Es-tu célibataire?: Non
Orientation sexuelle: hétéro

MessagePosté le: Ven 16 Oct 2009 - 13:56    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh continu, que s'est-il passé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
_________________
Revenir en haut
nethasep
Apprenti du forum
Apprenti du forum

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 30
Sexe: Masculin
Es-tu célibataire?: Non
牛 Buffle

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 00:33    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

Je ne voudrais pas vous décevoir... Sad
_________________
Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force ni son coeur
Revenir en haut
nethasep
Apprenti du forum
Apprenti du forum

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 30
Sexe: Masculin
Es-tu célibataire?: Non
牛 Buffle

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 01:01    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

Donc au réveil je n'ai peut-être pas tout de suite réalisé ce qui se passait en moi. Mais quand je l'ai recroisée, était-ce le lendemain ou quelques jours plus tard, mon cœur battit la chamade, mes mains devinrent moites, et je n'avais qu'une envie, me faire tout petit pour qu'elle ne me voit pas comme cela.
J'ai donc compris que j'étais totalement attiré par elle. Et le plus étrange dans tout cela, c'est que ce qui me laissait totalement indifférent l'année précédente, quand elle était dans ma propre classe de seconde, devenait un détail qui me faisait chavirer au plus haut point, me rendant vulnérable et sans réaction.
Je pense que la première chose qui participa à ce changement fut son changement physique. Alors qu'elle pouvait avoir certains côtés de garçon manqué (à cause d'une coupe de cheveux courte) elle avait changé et adopté un côté plus féminin en laissant tout simplement pousser ses cheveux... Elle avait donc en rentrée de première de longs cheveux châtain clair qui la transformaient instantanément Embarassed

Je vécus donc ainsi, durant plusieurs semaines, puis mois, avec sa présence en moi de plus en plus forte, me rendant malade, me poussant à m'enfermer dans ma chambre, pour conserver toute vision que j'aurais pu avoir d'elle durant la journée, avec l'imagination incontrôlable, interprétant le moindre signe, le moindre geste. Quand je la croisais et lui disais bonjour, le cours suivant devenait insupportable. Je m'isolais, en parlais peu autour de moi, si ce n'est à un ou deux vrais amis. Ils compatissaient je pense, mais n'étaient sans doute pas dans cet état d'esprit. Ils devaient penser que c'était mon adolescence qui se faisait, ou quelque chose comme cela. Peut-être me réconfortaient-ils en me disant que ça irait, que je pourrais y faire face, et que ça me tendait les bras ? C'est loin dans mes souvenirs maintenant et malheureusement je suis incapable de m'en rappeler.
Il dut y avoir des péripéties, des rebondissements, des fausses croyances, de vrais espoirs, mais au final, ma nature timide et inquiète était la seule qui s'imposait à moi. Durant toute cette période, qui dura je pense trois-quatre mois (peut-être deux ou cinq, je ne sais vraiment plus), je me plongeai avec rage dans l'écriture et la lecture. A la même époque, pour la préparation au bac de français, nous étudiions les poètes maudits, Baudelaire en tête, Verlaine et Rimbaud. Et la lecture concise de leurs poèmes marqua durablement mon état d'esprit.

Plutôt que d'affronter la réalité, je préférais me morfondre dans un monde noir, où l'amour que j'avais pour elle était une sorte de vengeance divine pour des péchés et erreurs imaginaires commis.

Je ne sais pas ce qui m'empêchait d'agir :  ma timidité, la spirale de pensées pessimistes qui s'étaient emparées de moi, un amour finalement devenu obsessionnel et presque trop abstrait pour avoir quelque lien avec l'objet du désir ?

Et puis, je ne tins plus. Ou bien un ami, dans sa classe, me poussa à agir. J'étais incapable de lui parler directement, pas avec l'image misérable que je m'étais faite de moi-même durant toute cette période d'attente à me morfondre. Pour moi, les autres ne pouvaient avoir une image de moi différente.

C'est quand même pas la meilleure façon d'attirer les regards et la sympathie.
_________________
Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force ni son coeur
Revenir en haut
nethasep
Apprenti du forum
Apprenti du forum

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 30
Sexe: Masculin
Es-tu célibataire?: Non
牛 Buffle

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 01:42    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

Il n'y avait qu'une chose que j'avais appris à faire : écrire. J'en ai tartiné des pages à cette période, et cela m'est resté ensuite.

Je décidai donc de lui écrire une lettre. Je me souviens que le premier jet ne m'avait pas du tout plu : trop pompeux, trop banal, avec des références historiques stupides et déplacés... Bref, la catastrophe. Je recommençai avec une forme plus sincère, plus simple. Mais avec toujours la même difficulté, comment la terminer, que dire après lui avoir écrit que je l'aimais comme un fou. Et comment ne pas non plus passer pour un fou, un vrai, au risque de devenir une sorte de bête de foire de tout le lycée... Parce qu'on sait tous qu'adolescent, on cherche souvent l'acceptation d'un groupe, via une identité. J'avais cette peur aussi que tout cela éclate, et me mette sous une lumière crue. Je l'avais tellement portée sur un piédestal, que dans mon esprit elle était devenue l'égérie de tout le lycée, que tous les autres garçons espéraient autant que moi qu'elle devienne leur petite amie, que chacun espérait secrètement l'avoir rien que pour lui... Bref j'affabulais. Mais je ne voyais plus qu'elle, toutes les autres filles avaient comme disparu de la surface de la terre... C'était tordu, car cela me faisait faussement croire aussi que son unicité ainsi imaginé la rendait destinée à moi seul... Ou bien annonçait ma damnation éternelle comme, à part elle seule, aucune autre n'aurait pu éteindre le feu de mon âme.

Aujourd'hui j'ai seulement le triste regret de n'avoir rien gardé de cette lettre que je lui écrivis, sans doute un soir, tard, recroquevillé sur mon bureau, ma main gauche s'escrimant contre la feuille blanche (oui je suis gaucher... Rolling Eyes ).

La lettre rédigée, je chargeai un ami proche qui était dans sa classe de la lui remettre... Il revint me voir, une fois sa tâche accomplie, avec simplement une phrase du genre "elle a été surprise" Neutral

J'ai dû peu dormir cette nuit-là. La suivante aussi. Je ne crois pas que j'eus une réponse immédiatement. Je crois même que presque une semaine s'écoula, où je la vis à peine.

Et puis on finit par se retrouver nez à nez. Je me souviens c'était un matin, dans les larges escaliers qui menaient de la cour aux classes du lycée. Autour d'autres lycéens, soudain anonymes et silencieux, semblèrent se figer dans leur va-et-vient, pour disparaître totalement de mon champ de vision et ne laisser devant mes yeux que sa silhouette tant désirée et imaginée jour après jour.
Je ne vous fais pas de dessin. Je fus plutôt brouillon et assez muet à part le bonjour de rigueur et la question "as-tu lu ma lettre ?". Elle eut un regard peut-être attristé ou bien compatissant. Cela l'avait beaucoup touché mais c'était IMPOSSIBLE. Il y eut peut-être d'autres mots, mais le temps les a gommés, et je serais incapable de me rappeler exactement tout ce que cela impliquait.

Pas de raison, pas d'espoir ni d'avenir radieux en lettres d'or...

Aujourd'hui, je mesure encore plus la naïveté de ma démarche (ou de mes sentiments). J'avais bâti une histoire à sens unique, où elle avait été le centre sans jamais y être impliquée. Comment aurait-elle pu une seconde accéder à mon désir d'amour à ce moment ? Elle devait à peine me connaître, et finalement je ne la connaissait pas plus, puisque j'avais surtout laissé grandir en moi une image d'elle, une idole à ma mesure, et j'avais cru que ce fantasme collait à la réalité. Ma soif d'aimer et de l'être en retour était sans aucun doute sincère. Mais la représentation que j'en avais faite était tronquée. D'une simple lueur, ce bonjour un matin de septembre, j'en avais fait une aurore. Mais j'étais en fait seul à la regarder. Et je n'avais rien tenté pour essayer de partager cette vision avec elle d'une manière ou d'une autre.

Je dois paraître pathétique... et pour vous le confirmer, je dois ajouter que j'ai bien mis... trois ans à m'en remettre.

En fin de terminal, plus d'un an après cette histoire, alors que je venais d'avoir mes résultats très positifs du bac, je partis fêter cela en ville avec des amis et d'autres du lycée que je ne connaissais pas ou peu. Parmi eux, il y avait un garçon que j'avais toujours pensé proche d'elle, au point où j'en avais fait une sorte de rival durant toute ma période d'amoureux introverti. Nous avons eu l'occasion de discuter d'elle au cours de la soirée, l'alcool aidant un peu. Bien qu'à ce moment précis, j'avais sans doute tout fait pour endurcir mon cœur et étouffer mes sentiments, son évocation me parut surréaliste et déstabilisant.
En fait, je crus comprendre par l'avis assez tranché et peu flatteur que ce garçon me fit d'elle, qu'il avait sans doute nourri une attente similaire à la mienne, et bien que plus proche d'elle, n'avait pas eu plus de chance. Peut-être avait-elle un petit ami ailleurs, pas dans le lycée, dans son quartier... je ne sais plus, c'est loin et en fin de compte ce n'est pas l'essentiel.

Après, il a suffi que le temps fasse son travail.

Mais je ne peux nier que je devins une autre personne, enrichi de cette histoire.
_________________
Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force ni son coeur


Dernière édition par nethasep le Sam 17 Oct 2009 - 17:35; édité 1 fois
Revenir en haut
Solunelle
Administratrice
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 497
Sexe: Féminin
Es-tu célibataire?: Non
Orientation sexuelle: hétéro
Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 16:13    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

Histoire très bien racontée Okay
En quoi cette histoire a fait de toi une autre personne? Tu veux dire une personne plus les pieds sur terre?
_________________
Revenir en haut
nethasep
Apprenti du forum
Apprenti du forum

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 30
Sexe: Masculin
Es-tu célibataire?: Non
牛 Buffle

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 17:08    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

Merci
Oui et non. En fait avant cette histoire, je n'avais pas conscience de beaucoup de choses. Je suis devenu bien plus grave, dans le sens en effet réaliste, mais aussi sensible à mon environnement. Et puis comme j'ai dû l'écrire quelque part j'étais un petit adolescent sans relief, qui à part ses études ne s'intéressait pas à grand chose. Je me suis ouvert à la littérature, la philosophie... et j'ai beaucoup beaucoup écrit. Sans doute pour essayer d'éclairer un peu mon horizon (bon même si mes premiers écrits étaient très morbides... on dira que c'était le temps d'adaptation Twisted Evil ).

Je suis bien plus vieux maintenant, je crois, peut-être je me trompe, mais cette histoire a fait que ma crise d'adolescence et mon passage dans l'âge adulte s'est fait en quelques mois.

C'est à la fois bien et un peu triste... peut-être que si j'avais un peu insisté, si j'avais pris cela moins à coeur je l'aurais vécu autrement... Et j'ai eu très longtemps ce regret d'avoir abandonné si vite la partie...

Au point que près de dix ans plus tard, je crus retrouver ses coordonnées. J'étais adulte, je commençais tout juste ma thèse, j'étais en couple... mais j'ai eu cette impérieuse nécessité de lui écrire, de tout lui expliquer, avec le recul que je n'avais pas eu à l'époque. Je crois que cela faisait trois pages recto-verso... Je l'ai postée cette lettre, mais sans résultat (était-ce elle ou une homonyme ? Avait-elle pris cela pour un canular ou bien l'œuvre d'un fou ?)... D'ailleurs cela m'inspira plus tard pour écrire une nouvelle... et je crois qu'avec elle je clotûrai définitivement cette histoire, au bout de... 11 ans.
_________________
Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force ni son coeur
Revenir en haut
nethasep
Apprenti du forum
Apprenti du forum

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 30
Sexe: Masculin
Es-tu célibataire?: Non
牛 Buffle

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 17:14    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

En fait en y pensant à ta question Solunelle, je ne crois pas que cela me ramena les pieds plus sur terre. Cela m'ouvrit plutôt les portes de mondes imaginaires où je pus fuir dès que mon cœur s'embrumait. Adolescence, je me berçais souvent d'illusions tendres d'être un héros qu'une personne attendait quelque part. Cette histoire me fit juste changer de point de vue et me persuada d'élever mon être contre ce destin en le refusant (d'où à cette époque la naissance en moi d'une nature quasi anarchiste, athée, alors que j'avais sagement suivi le catéchisme)... Enfin, tu vois, je ne chassais des illusions et croyance que pour les remplacer par d'autres.
_________________
Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force ni son coeur
Revenir en haut
_Lum_
Modératrice
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 217
Sexe: Féminin
Localisation: IDF
Es-tu célibataire?: Non
Orientation sexuelle: Hétéro

MessagePosté le: Sam 17 Oct 2009 - 23:58    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

Je pense que ce que tu as vécu et ressentis, beaucoup de jeunes adolescents le ressentent... Mais ils ne savent surement pas l'exprimer aussi bien que toi. C'est vrai, les mots lorsqu'ils sont bien utilisés sont une force, mais parfois il est bien dure d'écrire avec exactitude un ressentit... En tout cas, je comprends ce que tu décris. Je n'ai pas eus la même histoire, mais je pense avoir ressentis ce mal être que tu as décris... Mais je ne suis pas une littéraire, et je n'aurai pas pus l'expliquer aussi bien...
Ce qui est sure, c'est qu'a cet age ou tout change, il arrive souvent que l'on pense aimer une personne, car on s'en fait une image qui correspond exactement à ce que l'on veut. Il suffit d'une personne plus ou moins proche qui nous plais physiquement, avec un ou deux points commun (et parfois ce n'est même pas nécessaire...) et hop, le cerveau met cette personne sur un pied d estale et on pense qu'elle est tout ce que l'on désire... Je pense que c'est a cause de tout les changements biologiques qui se produisent en nous (oui moi je suis plus scientifique Wink ) qui est à l'origine de cela. Inconsciemment en cette période on devient apte a se reproduire, et on a du mal a gérer tout ce chamboulement hormonale et autre....

Alalala... L'amour c'est un sentiment vraiment merveilleux... La seule chose qui est pénible c'est notre cerveau... Qui assimile l'amour a une relation amoureuse... Ce qui vient tout compliquer.

Mais heureusement, nous sommes des êtres doués d'intelligence (enfin d'une certaine intelligence pour certains... On pourrait plutot qualifier ca d'adaptation pour eux... Wink ), et nous grandissons de nos expériences passés...

En tout cas, tu es très agréable à lire, et si l'envie te prend de continuer a nous raconter des histoires ou anecdotes, ne te gênes pas!!!! Tu seras lus!!!!! Okay
_________________
Revenir en haut
nethasep
Apprenti du forum
Apprenti du forum

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 30
Sexe: Masculin
Es-tu célibataire?: Non
牛 Buffle

MessagePosté le: Dim 18 Oct 2009 - 00:29    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

Wink
Merci pour ton commentaire _Lum_. Tu as parfaitement raison sur les changements qui se créent en nous à l'adolescence : hormonal, sexuel, psychologique, relationnel, familiale et j'en passe j'imagine.
En fait je suis comme toi, plutôt un scientifique (un vrai d'ailleurs enfin si on regarde uniquement mon cursus et mon boulot Rolling Eyes ) et après coup je me suis toujours demandé rationnellement pourquoi on passe par ce genre de phase, qu'est-ce qui la créait, la motivait, la rendait douloureuse ou heureuse... Et l'esprit cartésien n'est pas préparé pour répondre correctement à cette réponse...

Moi il y a juste un truc que je ne comprends pas bien, si quelqu'un peut m'expliquer... c'est cette nostalgie de cette période alors que c'est souvent une souffrance. Est-ce l'impression qu'alors tout est possible ? Ou alors une innocence encore présente ?
_________________
Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force ni son coeur
Revenir en haut
_Lum_
Modératrice
Modératrice

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2009
Messages: 1 217
Sexe: Féminin
Localisation: IDF
Es-tu célibataire?: Non
Orientation sexuelle: Hétéro

MessagePosté le: Dim 18 Oct 2009 - 09:56    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

Je pense que nous sommes nostalgique de cette période souvent douloureuse pour plusieurs raison. D'abord, on sort de l'enfance... Donc pour nous tout devient possible!! On peut sortir, on se crée une véritable personnalité, on commence a comprendre des choses qu'on ne comprenait pas étant enfant... Et niveau amour, même si généralement nous ne sommes pas près pour la relation amoureuse, nous découvrons tout de même ce sentiment qui est magnifique! Et c'est surement cette première rencontre avec l'amour qui nous rend nostalgique. La première fois ça marque toujours!!
Ensuite, c'est vrai que c'est souvent une période de souffrance. Alors pourquoi ne pas l'effacer pour de bon? Pourquoi ne pas complètement tourner la page? Et bien je pense que nous sommes tous un tout petit peu maso Wink lol, non plus sérieusement, on se complait souvent dans la souffrance et la déprime. Peut être est ce lié au fait que lorsqu'on ets pas bien, notre corps nous envoie les hormones u bien être pour compenser... on se retrouve ainsi shooté par nous même... Et puis il est plus facile de se laisser aller!! C'est donc une période où on ne se bat pas... On se laisse vivre dans cette souffrance.. C'est donc peut être le fait de se laisser vivre qui nous rend nostalgique... Alors qu'aujourd'hui nous avons plus de responsabilité, de contrainte...

Enfin, je viens de me lever et j'ai la grève lol donc je ne sais pas si je suis claire dans mes propos!!! Laughing
_________________
Revenir en haut
Solunelle
Administratrice
Administratrice

Hors ligne

Inscrit le: 26 Oct 2008
Messages: 497
Sexe: Féminin
Es-tu célibataire?: Non
Orientation sexuelle: hétéro
Cancer (21juin-23juil) 鼠 Rat

MessagePosté le: Dim 18 Oct 2009 - 11:10    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

Dans le fait de s'induire la pensée d'être amoureux, il peut y avoir bien souvent des raisons biologiques, mais je pense que c'est le conditionnement mental qui en fait le plus.
Presque la même histoire m'est arrivée en maternelle, et m'a suivie jusqu'en primaire (ça a duré plus de 4 ans) où j'ai décidé d'arrêter net mon sentiment amoureux. Par contre, il s'agissait d'un inconnu (camarade de classe à la rentrée) que j'ai décidé de faire un ami proche (pour le conquérir) dès mon coup de foudre, mais je n'avais pas osé lui demander plus. Mais ce genre d'histoire ne m'est jamais plus arrivée (je ne le voulais pas), ni même à l'adolescence.
_________________
Revenir en haut
hikaru1705
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Oct 2008
Messages: 1 558
Sexe: Masculin
Es-tu célibataire?: Non
Orientation sexuelle: hétéro

MessagePosté le: Dim 18 Oct 2009 - 20:48    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

Très interessant cette histoire.
On passe tous par là, pas qu'a l'adolescence, une fille nous plait physiquement et on s'imagine plein de truc sur elle, comment elle est, ce qu'elle fait etc.. et parfois on a tout faux Mort de Rire
Je pense ce qui nous trompe est cette notion de coup de foudre. On l'utilise pour les relations amoureuses, mais en fait c'est juste que l'on voit quelqu'un qui nous plait et que l'on a envis de lui parler (et pourquoi pas faire plus avec).
_________________
Revenir en haut
nethasep
Apprenti du forum
Apprenti du forum

Hors ligne

Inscrit le: 11 Oct 2009
Messages: 30
Sexe: Masculin
Es-tu célibataire?: Non
牛 Buffle

MessagePosté le: Lun 26 Oct 2009 - 20:24    Sujet du message: Une vieille histoire Répondre en citant

Je reviens sur cette histoire après quelques jours de silence...
Je partage totalement vos commentaires, surtout avec le recul que j'ai aujourd'hui (une dizaine d'année qui font réfléchir). A l 'époque j'aurais été beaucoup plus tranché. Je pense effectivement que cette histoire était à la croisée de deux effets : l'adolescence et la recherche d'une relation amoureuse improbable.
_________________
Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force ni son coeur
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:24    Sujet du message: Une vieille histoire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Aladin-Channel-Fr Index du Forum -> Racontez Vos Histoires -> Racontez Vos Histoires
Aller à la page: 1, 2  >
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  





Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 - 2005 phpBB Group
Theme ACID v. 2.0.18 par HEDONISM
Traduction par : phpBB-fr.com

referencement
Actualités, Paranormal Actualité du référencement Dictionnaire Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web. suivi de referencement Referencement gratuit Classement de sites - Inscrivez le vôtre! Waaaouh.com - Annuaire de sites gratuits